Fondateur et président de la société SEWE spécialisée dans la création et l’animation des différents actifs relationnels privés ou professionnels,  j’ai pu au fur et à mesure de mon expérience, identifier les 10 clefs indispensables à la création d’une communauté durable.

Avant tout à quoi ça sert de créer une communauté durable ?

Notre approche repose sur deux convictions profondes :

Il n’y a de richesses que d’hommes ! 70 % de la réussite des projets dépend des femmes et des hommes que vous avez réussi à mobiliser et à animer dans le temps !

La valeur est toujours produite par des interactions entre composants, entre idées, entre personnes. Un professionnel seul, quel que soit son talent, ne peut rien faire avec les meilleurs matériaux bruts du monde, il a besoin de collaborer avec d’autres et de profiter des talents de très nombreuses autres personnes.

Fort de ces principes d’actions nous pensons que chaque individu, chaque entité a besoin de se constituer et de gérer dans le temps son ou ses écosystèmes spécifiques constitués d’hommes et de femmes impliqués et de confiance. C’est le chemin que nous vous proposons d’emprunter….en voici les 10 clefs d’accès.

1/ Se fixer des objectifs

Créer une communauté d’amis ou une communauté professionnelle ce n’est pas la même chose….
Quelles sont mes intentions quand je souhaite cultiver un réseau à moyen terme, est ce pour développer mon employabilité, développer mon business, être moins seul et s’entourer de vos meilleurs amis etc.…. A chaque communauté ou réseau correspond un objectif précis ceci afin de ne pas commettre d’impairs et de mélanger choux et carottes !

2 / Sélectionner ses contacts

Créer une communauté, c’est être capable de choisir et de limiter forcément le nombre de contacts. Dunbar considérait que le nombre maximum de contacts à cultiver devait être limité à 150 personnes. Avoir une communauté c’est aussi être en capacité de rencontrer physiquement ces personnes une fois par an afin de construire des liens durables. Enfin cultiver sa communauté nécessite que l’on soit capable de trouver du plaisir et de l’efficacité dans l’échange sinon à quoi bon vouloir se rencontrer  ?

3/ Qualifier ses contacts

Pour professionnaliser son approche, je recommande à tout un chacun d’être en mesure de déterminer des critères de qualification qualitatifs pour chacun de ses contacts. Quelle est la nature du lien, mon contact partage t’il facilement son actif relationnel, quelle est son influence sur mon ou mes « territoires » ?

4/ Se fixer un plan d’actions

Une fois que vous avez passé les trois étapes précédentes , prenez le temps de réfléchir au mode d’actions adapté et de définir un programme d’animation sur trois mois (renouvelable) . Qui dois je rencontrer en priorité ? Comment informer mes contacts et selon quel média ? Comment animer cette communauté ? Comment construire et développer mon image et ma réputation sur ma communauté ?

5/ Ritualiser son travail de networking

Si vous n’êtes pas en mesure de travailler au moins une fois par semaine sur votre communauté alors oubliez ! Comme tout jardiner qui se respecte, Networker nécessite patience, méthode et implication régulière. Compte tenu de son importance stratégique cultiver son réseau nécessite de s’en occuper au moins une demi journée par semaine, fixez vous cette exigence…..

6/ Adapter son relationnel

N’adoptez pas de vision utilitariste dans votre communauté , car vouloir « traire » à tout prix vos contacts est absolument contre productif. L’état d’esprit de l’animateur de communauté est de se placer au centre et non au dessus. C’est vous qui êtes garant de la vitalité de votre réseau et de sa durabilité. Demandez vous ce que vous pouvez pour eux avant de savoir ce qu’ils peuvent faire pour vous !

7/ Cultiver son actif relationnel dans le temps

Considérez que votre communauté ou votre réseau relationnel est parmi vos biens les plus précieux, bichonnez vos contacts, suivez les dans le temps, construisez des interactions positives….. Seul le temps vous permettra de voir éclore les plus belles fleurs !

8/ Apporter des services gratuits à son réseau

Votre meilleur atout dans le networking c’est d’aider vos contacts à se rencontrer à participer à des animations pour se découvrir. Votre générosité , votre désir de faire prospérer vos contacts sera contagieux. N’hésitez pas à donner pour être un bon animateur de communauté !

9/ Partager

L’esprit de partage est la valeur la plus importante pour qui aime Networker…. Ouvrir mon réseau, le partager avec d’autres personnes qui portent mes valeurs et objectifs, vous permettra d’éviter la sclérose d’une communauté fermée sur elle même et incapable de se renouveler. Le partage à l’extérieur et à l’intérieur de votre communauté est porteur de vos futurs succès.

10/ Considérez ce travail comme un axe stratégique

Au même titre que la compétence et son renouvellement, avoir et cultiver sa communauté reste un travail indispensable à tout un chacun pour pouvoir prétendre exister demain professionnellement….. Loin des réseaux sociaux ou des soirées Networking sans lendemain, la méthode SEWE repose sur une prise en compte de cette impératif et vous donne les clefs d’accès pour animer demain votre communauté durable….